about-me variable
Storia Mundi vous invite à son événement

Les Médicis, hommes d'affaires et hommes d'Etat dans l'Europe de la Renaissance

À propos de cet événement

Eric Montmaud vous convie à la découverte de l’histoire (et des secrets !) de la dynastie florentine des Médicis, durant le règne de laquelle s’épanouit la Renaissance florentine. En effet, c’est sous la houlette de ces grands seigneurs – qui furent aussi de grands mécènes - que peinture, sculpture, architecture et philosophie politique furent repensées, remodelées et rénovées avec la même énergie bouillonnante que celle qui présidait à la conduite des affaires...

Les plus grands artistes de l’époque - Brunelleschi, Masaccio, Ghirlandaio, Uccello et Michel-Ange – furent conviés à la cour des Médicis qui incarna pendant un peu plus d’un siècle le cœur absolu de la modernité.

Grâce à cela, une fois passée l’apogée, quand Florence redevint un centre urbain parmi d’autres, la famille médicéenne continua à rayonner sur l'Europe par sa richesse et par ses mariages avec les grandes familles régnantes.


Les dates à retenir :

Début du XIIIème siècle : la famille Médicis émigre du Mugello, région dans la campagne florentine, à Florence, afin de profiter de l'expansion économique que connaissait la ville.

1397 : Jean de Médicis, dit di Bicci, fonde la banque des Médicis, destinée à devenir la plus importante d'Europe. L’entrepreneur diversifie également ses activités en faisant l'acquisition de deux ateliers de laine à Florence.

1434 : tout en maintenant les apparences républicaines des institutions florentines, Cosme l'Ancien de Médicis assure son contrôle sur la politique de la ville. Pareillement à son activité politique, il poursuit le développement de la banque familiale, devenant ainsi l’un des hommes les plus influents d’Europe.

1469-1492 : gouvernement de Laurent le Magnifique. Mécène et souverain éclairé, il consolide le rôle de Florence comme foyer intellectuel et artistique de premier plan. Botticelli, Léonard de Vinci et Michel-Ange travaillent entre autres pour sa cour. Son règne coïncide cependant avec le déclin de la Banque des Médicis.

1494 : le gouvernement de Pierre II, fils aîné de Laurent, chute au moment de l’intervention du roi de France Charles VIII. Les florentins chassent la famille de Florence.

1512 : retour des Médicis grâce au soutien de l'armée espagnole et du pape Jules II.

1513 : Giovanni de Médicis, second fils de Laurent, est élu pape.

1527 : les Florentins se débarrassèrent à nouveau du joug des Médicis en chassant le cardinal Passerini, délégué par le Pape Clément VII.

1531 : réconciliation entre le pape Clément VII et l'Empereur Charles Quint : les Médicis reprennent le contrôle de Florence en tant que Ducs.

1555 : naissance du grand-duché de Toscane.


A lire pour aller plus loin :

Pierre Antonetti, Les Médicis, PUF, 1997

Ivan Cloulas, Laurent le Magnifique, Fayard, 1982

Christian Bec, Yvan Cloulas, L'Italie de la Renaissance. Un monde en mutation, 1378-1494, Fayard, 1990

Alexandre Dumas, Claude Schopp, Les Médicis. Splendeur et secrets d'une dynastie sans pareille, Vuibert 2012.


A voir :

Le métier des armes (il mestiere delle armi), un film de Ermanno Olmi.


{{01_Histoire;05_Époque médiévale et Renaissance;09_Peinture;12_Histoire politique et sociale;19_Histoire de l’Italie}}

Proposé par

  • Intervenant externe
    EM I
    Eric Montmaud Historien et guide-conférencier

    Historien spécialiste de l’Antiquité romaine, conférencier national, Éric Montmaud accompagne de nombreux voyages pour Terra Nobilis, notamment en Italie.

Storia Mundi

Découvrir - comprendre - partager

Storia Mundi vous propose des conférences d'histoire, d'histoire de l'art et de sciences humaines